Christian Bourigault

Avec une licence de Psychologie Clinique et un DE de rééducateur de la psychomotricité, Christian Bourigault a d’abord travaillé dans le milieu paramédical et psychiatrique. Il découvre par le corps symptôme d’un mal être, le corps langage qui l’amène à la danse. C’est auprès de Peter. Goss, Susan Buirge, Trisha Brown et Alwin Nikolaïs au Centre National de danse Contemporaine (CNDC) d’Angers qu’il apprend.

Il est interprète au début des années 80 avec Josette Baïz, Georges Appaix et Odile Duboc. Puis Dominique Bagouet l’engage au Centre Chorégraphique National de Montpellier de 1985 à 1989: reprise de Désert d’Amour, créations du Crawl de lucien, Assaï, LeSaut de l’Ange et LesPetites pièces de Berlin. Il assiste Dominique Bagouet pour une création avec le Groupe de Recherche Chorégraphique de l’Opéra de Paris.

Il crée la Compagnie de l’Alambic en 1990. Depuis, une vingtaine de pièces chorégraphiques ont vu le jour parmi lesquelles : L’autoportrait de 1917, L’apocalypse Joyeuse, Matériau-désir, Le chercheur dort, Où ?, Duelles , Qui danse ?, Le théâtre des opérations et Sur un air deux…

Depuis 2010 il investit de plus en plus l’espace public avec des créations in situ (Commandes pour les Journées européennes du patrimoine…) et  Les commandos poétiques du mouvement.

En 2013 il reprend un travail d’interprète dans la création d’Anna Fayard  Je voudrais que tu ne meures pas.

Christian Bourigault mène un important travail d’accès à la danse contemporaine pour les populations les plus diverses et souvent très éloignés de l’art contemporain sous forme de résidence dans des territoires ruraux ou péri-urbains.

Il est résident et membre fondateur du 6b, collectif d’artistes pluridisciplinaire à Saint Denis.