Composition autour de l’étreinte

Le groupe L’artha travaille à tenter de faire apparaître la danse « entre » le danseur et le geste.

C’est ce que Anna Fayard nomme l’étreinte.

  • de quel endroit le danseur danse-t-il ?
  • quelle distance entre les corps ?
  • quelle construction d’espace pour faire apparaître la danse ?
  • quel est l’invisible d’entre les corps ?